Angoisse
1956
Oil on canvas
24" x 17"

"Une œuvre d'art est une exigence de dépassement qui arrache l'homme à sa mesquinerie; elle est toujours sentie comme une libération des fantômes qui l'obsèdent. Créer, c'est courir après ces fantômes qu'il s'efforce d'enchaîner. Le poète, c'est l'homme qui veut sauver de l'oublie le chant qu'il se murmurait à lui-même."

"Une œuvre d'art est souvent le reflet d'une angoisse, d'une émotion, d'une passion; elle est l'expression symbolique de tendances que la vie quotidienne ne peut satisfaire, un besoin d'arracher à la finitude et au temps quelque chose d'humain. L'homme se venge de sa finitude en créant quelque chose d'impérissable, une sorte de musée imaginaire..."

"A work of art is a need for dépassement that tears man from his pettiness. It is always felt as a liberation from the ghosts that obsess him. To create is to run after these ghosts that he strives to put in chains. The poet is the man who wants to save from oblivion the song that he murmured to himself."

"A work of art is often the reflection of an anxiety, an emotion, a passion; it is the symbolic expression of tendencies that daily life cannot satify, the need to pull from finitude and Time something that is human. Man takes vengeance for his finitude by creating something that is imperishable, a sort of imaginary museum."

Michel Ribon, "Notes de classe,"
Lycée français de Beyrouth, 1958-59
,
receuillies par M. Mekkawi.

 
 
Artwork, Mod Mekkawi